Faciliter l'organisation de vos vacances, à pied, à vélo ou autrement
PARCOURIR en liberté LA FRANCE ET SES TERROIRS

Destination Bourgogne, Beaujolais, Champagne

Nulle part ailleurs qu'en Bourgogne, la nature et le patrimoine ne se font si denses et ne satisfont avec tant de bonheur au désir de bien-être et à la curiosité du randonneur. Vin et gastronomie témoignent de cet art de vivre bourguignon. Bocages rieurs, horizons de vigne, douces collines, côtoient des trésors architecturaux exceptionnels. Au nord, la Champagne est d’abord l’écrin du roi des vins ! C’est aussi un concentré d’histoire. La Cathédrale de Reims est le berceau du sacre des rois de France et la vieille ville de Troyes une merveille d’architecture médiévale. Au sud, entre vignes et monts, le Beaujolais déploie des paysages variés depuis le pays des pierres dorées et ses villages perchés aux célèbres crus, entre coteaux et val de Saône

LE MORVAN

Le Morvan, îlot de verdure, poumon d’air vif au cœur de la Bourgogne, appartient à un vieux massif bosselé, raboté par les millénaires. Hier encore, la vie y était si rude que l’exode faisait partie de la vie quotidienne. Aujourd’hui, le Morvan – sa nature sauvage, petites collines verdoyantes boisées et bocagères, vallées où serpentent rus et cascades, vastes étendues d'eau, forêts et landes… - attire et envoûte. Effectuer la traversée du Morvan, c’est aller hors du temps prendre une autre mesure, celle-là même que durent ressentir les bâtisseurs des églises de Saulieu et d’Autun. C’est remonter les siècles jusqu’à nos ancêtres gaulois, avant et durant la conquête romaine. Sur le Mont Beuvray, l’ombre de Vercingétorix plane sur l’ancienne Bibracte, l’une des plus puissantes forteresses gauloises que ceinturaient cinq kilomètres de remparts, et symbole de l’alliance des gaules. Bibracte détrônée par Autn, Agustodunum, la « Rome des Gaules », glorieuse et magnifique. De cette époque lointaine, le Morvan semble avoir conservé les paysages où la nature s’offre dans sa beauté originelle.

LES VIGNOBLES DE LA BOURGOGNE DU SUD

De la Côte de Nuits aux Côte et Hautes-Côtes de Beaune, la «voie triomphale de la Bourgogne” concentre les plus célèbres grands crus. Le long d’un mince ruban de terre aimantée, au sud de Dijon, s’égrène le chapelet des villages viticoles dont le nom s’accompagne fréquemment du “clos” le plus réputé de leur commune : Gevrey-Chambertin, Nuits-StGeorges, Vosne-Romanée… Au plaisir des dégustations et visites de caves quotidiennes se mêle la griserie de paysages de rêve, parfois austères, souvent contrastés. Châteaux, églises, hospices, abbayes cisterciennes… témoignent, quant à eux, d’un passé prestigieux que la tuile vernissée saupoudre d’or et de poésie.

LES MONTS DU BEAUJOLAIS

Entre Loire et Saône, le Haut-Beaujolais est un pays de moyenne montagne qui borde et surplombe un célèbre vignoble. Au nord du département du Rhône, il domine le Brionnais, le Charolais, le Clunisois et le Mâconnais depuis le plus haut sommet du Rhône : le mont Saint-Rigaud (1012 m). Derniers reliefs du Massif Central, les monts du Beaujolais sont situés au-dessus des vignobles, entre 400 et 600 mètres d’altitude. Très boisé (38 000 hectares de forêt), notamment de sapins douglas, ce territoire posséde une faune et une flore remarquables. La ligne de crêtes de ses massifs correspond à la limite de partage des eaux entre l'Atlantique et la Méditerranée, donnant naissance à de nombreuses sources et cours d’eaux. Ainsi la Grosne vient grossir le Rhône tandis que le Sornin se jette dans la Loire.

L'YONNE, la Bourgogne aux portes de Paris

Le paysage de ce terroir offre de superbes panoramas de collines dont les versants son parfois boisés, parfois couverts de vignes. Sur les plateaux règnent sans partage les grandes futaies de chênes et les forêts, alors que les flancs des vallées délaissés par le vignoble s'enrésinent en pin noir et en pin sylvestre. L'eau offre la surprise de la source cachée, la fraîcheur des fontaines, des rivières, et la voie royale du canal de Bourgogne. La pierre se pare de l'élégance de châteaux Renaissance, de la majesté d"édifices religieux et hospitaliers, et de la poésie de villages aux décors d'autrefois.

LE CANAL DU NIVERNAIS

Le “Canal du Nivernais” est l'un des plus beaux itinéraires offerts aux amateurs de tourisme à bicyclette, empruntant des chemins de halage et de petites routes de campagne, croisant 81 écluses. Construit pour alimenter Paris en bois de chauffage, ce véritable conservatoire des techniques du XIXe siècle relie la vallée de la Loire aux vallées de l’Yonne et de la Seine.

Chemins d'art et d'histoire en SUD BOURGOGNE

Dans ce Pays d’Art et d’Histoire : Le Clunisois est marqué par l’omniprésence du bocage ponctué par des points de vue remarquables et au sud-ouest par un ensemble champêtre doucement vallonnée offrant d’harmonieux paysages entre bois, forêts, vignobles et prairies, ayant tant inspiré le poète Alphonse de Lamartine. Le Tournugeois se situe entre la Saône à l’Est et les dômes de granite à l’Ouest, annonciateurs du Forez et de l’Auvergne, les collines et vignobles du Mâconnais au Sud. Deux abbayes : celle de Tournus fondée en 875, après l’arrivée de moines de Noirmoutier et celle de Cluny, fondée en 910, rattachée directement à Rome, qui a créé un réseau de doyennés avec un tissu d’églises romanes remarquables. Des murets en pierres sèches, des cadoles au sein des vignobles, des fours à pain, des maisons rurales traditionnelles dotées d’une galerie ouverte et d’un escalier en pierre. Moulins, ponts, anciennes filateries, lavoirs sont aussi présents, témoignant de l’aménagement des cours d’eau depuis le Moyen-Age

LE CANAL DE BOURGOGNE

Aujourd'hui libéré de sa fonction d'artère vitale, le canal dégage enchantement et poésie. 189 écluses sur 242 kilomètres attestent cependant de la difficulté du tracé de cette formidable voie nagigable qui unit le bassin de la Seine à celui du Rhône, la Manche à la Méditerranée. La partie la plus spectaculaire se situe à Pouilly-en Auxois, où le canal s'engouffre sous le seuil qui marque la ligne de partage des eaux entre le Nord et le Midi : 3.333m de tunnel et d'obscurité que les péniches franchissent en moins de 40 minutes. L'altière beauté des paysages qui défilent sur ses rives alterne avec les décors du plus absolu romantisme.